Histoire

Une céréale qui va avoir deux vies

Faire de la bière, c’est bien …mais jeter 300 kg de drêches – résidus de malt, donc d’orge après l’opération de trempage de la bière, pour réaliser uniquement 1000 litres, c’est du gâchis !

C’est lors d’un stage dans une micro-brasserie parisienne, que nous avons
découvert la fin tragique réservée au malt après la phase de brassage.

Pourquoi cette céréale riche en fibres, vitamine B, sélénium, phosphore, fer, zinc, cuivre et magnésium et qui de surcroît dégage un délicieux
parfum de tartine grillée, se retrouve à la poubelle ?

Créer de la valeur à partir d’un co-produit est une invention permanente

Passionnées par les expériences culinaires, nous avons testé, exploré, inventé la recette qui redonne vie aux drêches.

Ainsi sont nés nos crackers. Ainsi est né Résurrection, une marque que nous voulons engagée dans le bio, le local, soutenue par une démarche circulaire et artisanale.

Depuis, nous continuons d’innover sur d’autres terrains de jeux culinaires. C’est ainsi que nous avons découvert de savoureux « coproduits » comme le marc de pomme issu de la fabrication du cidre. Notre gamme de crackers s’étoffe ainsi au gré de nos recherches et des partenariats que nous nouons avec des entreprises alimentaires engagées dans le bio tout autant que dans la valorisation de leurs coproduits.

Découvrez la recette des faims heureuses !

Marie et Nathalie
Fondatrices de Résurrection