L’Or Vert

L’Or Vert

Eté comme hiver, dans nos bowls, nos salades, nos apéros, l’avocat est la star de nos assiettes ! Il est le chouchou des vegans, des végétariens et des foodistas et en 2016, l’hashtag #avocat était le 5ème dans le top food Instagram, précédé par le hashtag #healthy en première place !

Résultat : l’avocat est victime d’une culture intensive provoquant des conséquences écologiques désastreuses à l’autre bout du monde.


L’Europe est le 2ème plus grand marché d’importation mondial après les Etats-Unis avec 370 000 tonnes d’avocats importés en 2016 selon Xavier Equihua, président de l’Organisation mondiale de l’avocat (WAO). Et nous, Français, sommes les premiers consommateurs d’Europe avec plus de 110 000 tonnes importées par an, et cette consommation devrait doubler dans les années à venir !

Mais d’où viennent ces milliers de tonnes d’avocats ? Le Mexique, L’Afrique du Sud, le Pérou et le Brésil sont les principaux producteurs et exportateurs mondiaux de ce fruit, et en subissent les conséquences directes.


Dans la région du Michoacan, la capitale mondiale de l’avocat, les paysans et les cartels se partagent le marché. L’écosytème est totalement déséquilibré du fait de nombreuses déforestations illégales pour laisser place aux plantations d’avocatiers.

En 10 ans, 170 000 hectares de forêt ont disparu au profit de ces cultures intensives et 700 hectares de forêt en plus sont détruits chaque année, ce qui correspond environ à 1000 terrains de football !

Les populations souffrent également de ce mode de culture comme l’explique Alberto Gomez Tagle, auteur d’un livre dénonçant la pollution causée par la culture de l’avocat dans la région. Selon lui, les cultures dans les montagnes provoquent la pollution des nappes phréatiques et des rivières ce qui a causé chez les habitants des villages voisins « des problèmes de foie, de reins (…) au moment où les vergers ont commencé à s’étendre et que toutes sortes de pesticides ont été utilisés ».

En Afrique du Sud, c’est malheureusement le même topo selon une étude du Courrier International et du « Zeit », un journal allemand. Ils ont enquêté sur la ferme ZZ2, une des plus grandes fermes exportatrices d’avocats près de Johannesbourg, et le bilan est également très alarmant !

Le premier problème est la consommation d’eau nécessaire à la production des avocats. En moyenne dans le monde, un kilo de tomate demande une consommation de 180 litres d’eau. Pour un kilo d’avocats (qui correspond à 2-3 avocats), il en faut 1000. Mais dans ces régions chaudes d’Afrique du Sud, les habitants manquent d’eau. Résultat, entre les canicules et les sècheresses, la population ne s’en sort pas et de nombreux bovins d’élevage meurent de soif chaque année.

Mais l’eau n’est pas le seul problème lié à la production de ces fruits. Leur bilan carbone est également très lourd à cause de leur mode de production.

En effet, les avocats naissent dans une serre où la température, le taux d’humidité et le taux de CO2 dans l’air sont contrôlés. Puis ils sont déplacés, grandissent dans des cultures qui remplacent les forêts puis sont transportés à Durban et voyagent durant 26 jours, dans des emballages individuels et sous des conditions également extrêmement contrôlées (6°C, taux d’humidité, taux de CO2 dans l’air etc). Ils sont ensuite emmenés dans une murisserie où là aussi, les conditions à leur maturité sont créées artificiellement et sont également très énergivores. Enfin, ils sont triés et exportés à l’autre bout du monde.

En résumé, qu’ils soient bios ou non, le bilan carbone de la production de l’avocat reste incroyablement élevé ! Notre conseil est donc de réduire au maximum notre consommation de ce fruit, et de privilégier les avocats bios produits en Corse et en Sicile.
Et pour les amoureux du guacamole à l’apéro, nous avons une recette de guacamole au vert de poireau, pour une alternative zéro-déchet, délicieuse et bien plus respectueuse de la planète !

Partagez et suivez nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *